Tarifs postaux : Nouvelle hausse dès le 1er Janvier 2020.

hausse tarif poste 2020

Dès le 1er janvier 2020, une fois encore les tarifs Postaux seront à la hausse.

  • Le timbre rouge "lettre prioritaire" passera à 1,16 euro (soit 11 centimes de plus et 10,5% de hausse).
    hausse-tarif-timbre-rouge
  • Le timbre vert "lettre verte" pour un envoi respectueux de l'environnement passera à 0,97 euro (soit 9 centimes de plus et 10,2% de hausse).
    hausse-tarif-timbre-vert
  • Le timbre gris "écopli" passera à 0,95 euro (soit 9 centimes de plus et 10,5% de hausse).
    hausse-tarif-timbre-gris

Une hausse annuelle des tarifs "courrier" plafonnée à 5% par an.

La hausse des tarifs "courrier" de La Poste sera donc en moyenne de +4,7% pour 2020 soit un niveau juste au dessous du plafond maximal autorisé par l'ARCEP - son autorité de régulation - pour la période 2019/2022. Seul le tarif colis "Colissimo" pour un envoi en France (de moins de 250 grammes) restera inchangé à 4,95 euros, il s'agit là d'un prix d'appel.

Il est a noter que le tarif "écopli" (timbre gris) se rapproche de plus en plus du tarif "lettre verte" (le plus utilisé par les Français avec environ 65% des envois), et l'on peut dès lors imaginer que la volonté de La Poste serait de faire converger
à terme les tarifs "lettre verte" et "écopli" (et pourquoi pas faire carrément disparaitre ce dernier tarif), on avait déjà connu début 2016 la disparition d'une tranche tarifaire : celle de 50g pour le courrier.

Le groupe La Poste continue son développement à l'international.

La premiere raison invoquée par le groupe La Poste pour justifier ces fortes hausses tarifaires depuis plus de 10 ans est que le groupe doit à la fois affronter une poursuite de la baisse de ses volumes de courrier, mais aussi des marges sous pression dans l'activité colis et des taux d'intérêt très bas qui fragilisent La Banque Postale.

Cette baisse de son activité historique est une réalité incontestable mais qui ne doit pas pour autant occulter le fait que le groupe La Poste continue de se développer en France et à l'international essentiellement par croissance externe.

L'entreprise publique (en direct ou à travers ses filiales) a ainsi pris le controle notamment de :

  • la start-up Stuart en 2017 (spécialisée dans la livraison "du dernier kilomètre" à vélo).
  • la société de conseil en énergie Economie d’Energie (EDE) à l'automne 2019.
  • la majorité du capital de Bartolini (BRT) le leader du colis en Italie au milieu de l'été 2019.
  • le rachat de l'entreprise de services numériques Softeam via Docaposte (filiale du groupe postal) - ce mois de décembre 2019 - qui réalise ainsi la plus grosse acquisition de son histoire.

Pour le groupe La Poste toutes ces acquisitions participent à la stratégie de diversification face au déclin du courrier mais elles ont aussi un coût que l'on retrouve (un peu) dans ces hausses tarifaires qui impactent directement les frais de courrier des particuliers et des entreprises.